Cliquez ici pour faire une recherche

Variation de la pression : altitude et température

Prévoir comment varie la pression d’un pneumatique lors d’une montée en altitude peut paraître difficile, mais serait trés utile pour savoir s’il faut modifier la pression de ses pneumatiques afin de maintenir le même niveau de performance.

Voici les clefs qui vous permettront de comprendre ce qu’il se passe lorsque vous gravissez une montagne avec votre véhicule.

Premièrement, la pression atmosphérique dépend de l’altitude à laquelle on se situe. Plus on monte en altitude, plus la pression diminue.

Si vous gonflez votre pneumatique à une pression de 2.4 bars au niveau de la mer, la pression de votre pneumatique va augmenter au fur et à mesure que l’on monte en altitude car l’air ambiant opposera de moins en moins de résistance.

Ce n’est pas tout. Avec la montée en altitude, l’air se refroidit en même temps qu’il se raréfie.

L’air étant un gaz, il répond à certaines lois physiques. Une de ces lois veut que lorsque la température à laquelle est soumis un gaz diminue, le gaz se contracte, ce qui entraîne une diminution de la pression.

Ainsi, lorsque la température ambiante diminue, cela affecte la température de l’air dans le pneumatique. La pression du pneu diminue.

Ces deux phénomènes - montée de la pression due au changement de différentiel entre pression du pneumatique et air ambiant et diminution de pression due au refroidissement du gaz - se compensent mutuellement.

Ainsi, entre la basse et la haute altitude, la pression de vos pneumatiques ne varie pas sensiblement (mais il vous faudra sûrement vous équiper de pneus hiver ou de chaînes neige).