Cliquez ici pour faire une recherche

"Tyre heat cycle" : cycle de montée en température

Malgré les progrès pharaoniques qui ont eu lieu dans le domaine de la mécanique et de l'aérodynamique, les pneus sont toujours aussi fragiles. Le cycle de chauffe est un moyen utile pour solidifier vos pneus et préserver leur longévité.

Qu'est ce que le cycle de chauffe du pneu ?

Le cycle de chauffe est une unité de mesure utilisée pour décrire la durée de vie d'un pneu de compétition. C'est la boucle que le pneu parcourt entre un moment de repos et un autre. C'est à dire, entre le moment où il est froid, où la température s’élève en raison de la conduite, et le moment où le pneu est de nouveau au repos.

Comment le cycle de chauffe peut influencer l'usure de mes pneus ?

Lorsqu'un pneu sort de l'usine, une période de rodage est nécéssaire pour que les performances soient optimales. Pour un pneu de voiture de competition, cela vient du fait que les liens entre les molécules de caoutchouc ne sont pas uniformes. Il existe des liens solides et des liens faibles. L'enjeu est de se débarasser de ces liens faibles qui causeront l'usure prématurée du pneu. C’est le phénomène de déflexion qui permet aux liens faibles de se rompre.

Comment faire pour renforcer la structure du pneu ?

Il y a autant de cycles de chauffe que de types d'utilisation d'un pneu. Le cycle le plus important est le premier. Il est important de suivre les indications suivantes pour en tirer le meilleur parti.

Le premier cycle de chauffe doit être progressif, il est donc conseillé de monter en vitesse de manière progressive et de ne pas faire de manoeuvres trop aggressives.

Le temps de chauffe doit être compris entre 10 et 15 minutes. Pour ce faire, réalisez quelques tours de circuit, sans forcer, en augmentant progressivement votre vitesse. Le dernier tour doit permettre d’atteindre la vitesse et la température maximale. Les burns et donuts sont à proscrire.

Une fois les pneus au repos, il ne faut plus y toucher pendant au minimum 24H. En effet, la montée en température et les frottements lors de la première conduite ont permis aux liens faibles de se désagréger.

La période de repos permet aux molécules de caoutchouc de se reconstituer en faveur des liens forts (tendance a l'entropie d'un système).

En revanche, redémarrer un second cycle de chauffe sans respecter cette période de latence entraînera une longévité moindre du pneu car les liens n'auront pas eu le temps de se reconstruire.