Cliquez ici pour faire une recherche

Guide pour réparer un pneu crevé

Un pneu endommagé peut être réparé sous certaines conditions :

  • La structure interne doit être préservée. Le roulage à plat ou le stockage d'un véhicule avec les pneus à plat sont susceptibles d'endommager sa structure.
  • Les dommages se situent sur la bande de roulement.. Le flanc du pneu doit être intact.
  • Le diamètre du trou causé par le corps étranger doit être inférieur à 6 mm. Cela exclut les coups de trottoir, les déchirures ou les coupures.

Peut-on réparer un pneu runflat ? Oui, à condition que le pneu n'ait pas roulé à plat ! Par conséquent, les pneus runflat sont souvent irréparables.

Réparation par l'extérieur

Les réparations par l'extérieur se font avec des mèches. Le principe est très simple, la réparation coûte peu cher et prend quelques minutes. Cependant les réparations avec des mèches ne sont pas recommandées par les manufacturiers car il n'y a pas d'examen de la structure interne du pneu. La réparation reste sommaire.

Mode d'emploi :

  1. Localisez le trou causé par le corps étranger et utilisez la poignée en T « type foreuse » pour préparer et nettoyer le trou.
  2. Enfoncez la mèche dans le porte-mèches jusqu'à atteindre son milieu. Il faut enduire les mèches de colle sauf si elles sont déjà pré-enduites.
  3. Insérez la mèche à l'aide du porte-mèche dans le trou et laissez seulement quelques centimètres dépasser.
  4. Retirez délicatement le porte-mèche en faisant vriller la mèche à l'intérieur du pneu.
  5. Il faut maintenant couper au cutter l'excédent de mèche qui dépasse.
  6. Votre pneu est réparé ! Regonflez vos pneus et contrôlez qu'il ne perd pas plus de 0,1 bar par mois comme un pneu en parfait état.

Réparation par l'intérieur

L'insertion d'une pièce de réparation pour pneumatique, appelée « champignon » est la méthode la plus fiable mais aussi la plus coûteuse et nécessite un équipement professionnel. Il faut démonter le pneu puis procéder à différentes manœuvres : nettoyage, brossage, perçage, vulcanisation du « champignon » et découpage de l'excédent.

Cette solution est recommandée par les manufacturiers.


Il s'agit des deux méthodes de réparation les plus répandues.