Cliquez ici pour faire une recherche

L'essentiel à savoir sur l'aquaplaning

Une des fonctions principales du pneumatique est de pouvoir évacuer l'eau de la bande de roulement en cas de circulation sur sol mouillé.

Comment se produit l'aquaplaning ?

L'aquaplaning se produit lorsque de l'eau s'infiltre entre vos pneus et chaussée. Elle s'accumule entre les rainures du pneumatique formant une pellicule d'eau. Lorsque la pression devient trop élevée et que l'eau n'est plus évacuée, cela entraine une perte de contact avec la surface de la route. Le véhicule devient alors impossible à contrôler.

Quelles en sont les causes ?

Une des principales causes de l'aquaplaning est liée à l'usure des pneumatiques. Plus vos pneus sont usés, c'est-à-dire moins les sculptures sont profondes, et plus le surplus d'eau est difficile à évacuer. La surface de contact entre le pneu et la route (l'adhérence) devient alors minimale et les risques d'aquaplaning sont élevés notamment si vous braquez, freinez ou accélérez.

Décomposition des différentes phases avant un aquaplaning
aquaplaning
Phase 1
Pluie modérée, vitesse stable : risques d'aquaplaning limités. L'eau est évacuée efficacement et la surface de contact entre la bande de roulement et la route est optimale.
Phase 2
Faible drainage, vitesse élevée, quantité d'eau au sol de plus en plus importante. Le pneu rencontre des difficultés à évacuer l'eau.
Phase 3
La bande de roulement est inondée, une épaisse pellicule d'eau se forme entre la route et la surface de contact du pneumatique. L'eau n'est plus évacuée. Le pneu n'adhère plus et glisse.

Les conséquence du sous-gonflage

Un peu sous-gonflé provoque une augmentation du risque d'aquaplaning.

Pression du pneu Vitesse Explication
2.4 bar (35psi) 0 km/h Toute la bande de roulement (la partie sombre sur l'image) est en contact avec la route.
2.4 bar (35 psi) 100 km/h La zone de contact est réduite, mais l'eau est évacuée correctement grâce aux rainures du pneumatique.
2 bar (30 psi) 100 km/h La surface du pneu en contact avec la route est réduite. Le risque d'aquaplaning est important.
1.7 bar (25 psi) 100 km/h L'eau s'infiltre sous le pneu. Celui-ci ne touche presque plus la route, c'est l'aquaplaning. Le véhicule est alors incontrôlable.